Décor du Médecin Malgré Lui

A la fois peintre et comédien! Non content de travailler sur le rôle principal, je devais aussi peindre le décor de la pièce. Voici des photos représentant le décor de l’acte II et III (un autre peintre s’occupait de l’acte I). Pendant un peu plus de trois semaines, je peignais tous les jours, y compris le dimanche. Le rythme n’avançait pas trop mal, puisque je pu exécuter en dix jours, trois panneaux de trois mètres de haut et quatre vingt centimètres de large. La suite fut plus laborieuse… Nous répétions tous les jours (pendant six heures, voire plus), sauf le week-end, pendant deux mois. La répétition achevée, je restai pour peindre, il m’arrivait même d’y passer la nuit, en ne dormant que trois heures, et de recommencer le lendemain sur le même rythme.

Voici finalement le résultat: huit panneaux de trois mètres de haut et une toile de fond de quatre mètres cinquante de haut pour à peu près autant de large. On reconnaitra, à cour et à jardin, des gargouilles empruntées à Jérôme Bosch et Brueghel. Le buste représente le metteur en scène et comédien incarnant Géronte. La demeure, autrefois cossue, est à présent délabrée et austère. Un mélange incertain de vieilles pierres, à mi-chemin entre le château et la chapelle, s’ouvre sur un chemin lumineux s’enfonçant dans la forêt. La plupart des photos furent prises pendant les répétitions, mais les lumières n’étant pas encore achevées, certains détails sont peu visibles. Le décor était autrement plus lumineux! (Toutes les photos sont de Gaël Boulard, à l’exception des trois dernières.)

Leave a Reply