Don Juan Satisfait

Don Juan Satisfait de sylvain Itkine, mise en scène: Céline Bédéneau, musique: Mélisa Beaujour, conception décor: David Auboué, Lumières, Pierre Daubigny, affiche: Gaël Boulard.

« Ce médiocre créateur m’a tracé mes limites. »

Une création-évènement. Faisant suite au colloque qui s’est tenu à la BNF en octobre 2008, pour le centenaire de la naissance de Sylvain Itkine, figure majeure du théâtre de l’avant-guerre, sa dernière pièce, « Don Juan Satisfait » est enfin montée.

Don Juan revient, accompagné de son fidèle Sganarelle, dans sa ville de Séville, après avoir défié la mort et cherché dans « les vieux grimoires, la pierre philosophale ». Il s’installe dans la forêt et, s’étant fait connaître comme un savant capable de guérir les maux d’amour, il va recevoir ses anciennes conquêtes afin de leur « dessiller les yeux ».

Ce texte est une réflexion poétique sur le thème de l’amour et de la mort, les deux étant liés: les réponses que l’on cherche dans l’amour, seule peut-être la mort pourra les donner.

  • Aurélien Bédéneau: Don Juan
  • Clémentine Stépanoff: Estella /Manuella
  • Jessy Dessaix: Ines/Consuelo
  • Marianne Villou: Léona
  • Ronit: Conchita
  • Valentin Terrer: Sganarelle
  • Muriel Adam: Bélise
Mais la mise en scène de Céline Bédéneau, implacable perfectionniste, bande toute l’énergie de comédiens tout également inspirés et fanatiques.
Aurélien Bédéneau, qui devra bien, un jour, être volé par une Comédie Française dans une bonne période, compose un magistral, frêle, violent, indigné Don Juan, réinventant le héros avec une insolence de presque enfant . Retenir ce nom.
Critique complète sur: De jardin à cour

Pour plus d’informations sur l’auteur, cliquez ici.

(Les dix premières Photos ont été prises en répétition par Gaël Boulard, les suivantes, en représentation par Gérard Chantier.)

Comments are closed.