Le mariage forcé

Le Mariage forcé, de Molière, mis en scène par Jean Pierre Bernard.

Le vieux Sganarelle a enfin trouvé chaussure à son pied : la jeune Dorimène. Mais pourquoi au juste veut-elle l’épouser ?…

Sganarelle est décidé : il épousera la jolie Dorimène, même si elle est beaucoup plus jeune que lui. Jusqu’à ce que certaines rencontres le dissuadent… De faux amis, des savants fous, une jeune coquette et une belle-famille envahissante… Sganarelle serait-il pris à son propre piège ?

Avec : Philippe Arrioti, Laure Berend, Mathieu Davidson, Aurélien Bédéneau, Daniel Desmars, Michel Pilorgé, Christophe Canel, Bernard Chauveau.

En l’occurrence, le nigaud c’est Philippe Ariotti, costume étriqué et galurin trop petit, qui campe avec brio le petit bourgeois imbu de sa personne, le prototype du cocu de la vie, qui se délite, se rabougrit et vieillit au fil des minutes, abandonné à son triste sort tant par son faux bel ami, Daniel Desmars dandy à souhait, que par les doctes savants version hystérique pour Christophe Canel et introverti pour Aurélien Bédéneau qui offrent deux beaux numéros comiques.

Une heure délicieuse et drôlissime de théâtre généreux.

 

Critique complète sur: Froggy’s delight

Comments are closed.